18/10/2009

Sébastien Gryphe

Le nom du comte de Chabrol, préfet du Rhône en 1815, avait d'abord été attribué à cette rue du septième arrondissement de Lyon. En juillet 1879, elle reçut celui de l'imprimeur wurtembergois Sébastien Gryphe. Né en Souabe, à Reutlingen, vers 1492 (date approximative), le maître-imprimeur est attiré vers Lyon par les membres de la grande Compagnie des Libraires et s'y établit en 1524 en épousant la fille d'un imprimeur, Françoise Miraillet, pour y mourir en 1556. A présent, ses éditions, tant françaises que latines, sont des pièces de musées. Ayant d'abord travaillé à Venise, où il latinisa son nom de Sébastian Greiff en Griphius, il avait amassé un pécule suffisant pour acquérir des caractères italiques et romains de qualité. Il publia Erasme, Politien, More, les éditions complètes de Marot...

 En tout, 1500 éditions en 32 ans. C'est lui qui révéla les Aphorismes selon Hipocrate d'un certain François Rabelais. Il fut par ailleurs l'éditeur attitré des juristes et des avocats. Son officine devient du même coup un lieu de rencontre et parfois le foyer d'un monde lettré.

Il est curieux qu'on ait relégué Sébastien Gryphe dans le septième arrondissement, loin de sa rue Mercière, où le maître imprimeur forma des éditeurs célèbres comme Etienne Dolet ou Jean de Tournes. Sa marque consistait en un griffon sur un demi-cube, lié par une chaîne à un globe ailé, avec cette devise : Virtute duce comite fortuna (empruntée à une lettre de Cicéron à Munatius Plancus). Son fils Antoine lui succéda mais se ruina assez rapidement. Son épitaphe fut composée par Charles Fontaine, un poète parisien :


La grand'Griffe qui tout griffe
Ha griffé le corps de Gryphe
Le corps de Gryphe, mais
Non le loz, non, non, jamais !


Je place en lien ici un remarquable mémoire de recherche réalisé par quatre étudiantes sur la production de Gryphe, en 1538 et 155. CI dessous, la "griffe" de Gryphe (son enseigne se nommait L'écu du Griffon) :

 

241691134.jpg

18:25 | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : sébastien gryphe, guillotière, imprimeurs | |  del.icio.us |

Commentaires

Ces articles sont magnifiques, je suis passée tout à l'heure dans cette longue rue du 7ème, après avoir parcouru la rue du Père Chevrier. C'est un bonheur de mettre une histoire sur un nom.

Écrit par : Nénette | 18/10/2009

Je viens de découvrir votre blog que je trouve très intéressant. J'en profite pour vous remercier d'avoir parlé de ce travail auquel j'ai participé avec trois collègues sur Sébastien Gryphe. Je suis heureuse que vous ayez apprécié ce petit travail de recherche. bonne journée

Écrit par : Raphaelle | 18/10/2009

à Raphaelle : C'est plutôt moi, ainsi que tous les lecteurs de ce blog, qui vous remercions de l'avoir conduit

Écrit par : Rues de Lyon | 19/10/2009

j'ésais de fair un devoir votre site est pourrit je ne trouve rien

Écrit par : zazerazer | 24/11/2010

sujet interessant, bravo :) combien passez-vous de temps pour ce blog ?

Écrit par : offre canal plus | 11/09/2011

Écrire un commentaire