01/10/2009

Bourbonnais

get.jpgCette rue et ses environs sont habités depuis des temps fort reculés puisqu’à l’occasion d’un chantier au n° 105, on y a retrouvé il y a quelques années des vestiges importants d’une villa gallo romaine qui disposait de thermes privés. Tout le quartier de Vaise était alors une zone rurale proche de Lugdunum, sur laquelle de riches propriétaires faisaient construire leurs villas de campagne.

 

Le chemin du Bourbonnais, ainsi nommé puisqu’il reliait le faubourg de Vaise à l’ancienne province du Bourbonnais, à la  limite Nord du Massif Central, est fort ancien. Grâce à la production des Pépinières Royales de Gorge de Loup, qui travaillaient à plein rendement, il était jadis bordé de sycomores. Entre 1874 et 1875, la ville acheta des parcelles de terrain à divers propriétaires afin de le transformer en artère. L’appellation  rue du Bourbonnais rappelle aussi le temps où la voie ferrée de Lyon à Paris par Moulins passait par Vaise.

Le Bourbonnais, qu’avait créé puis agrandi la famille des Bourbons, avait été un duché de 1327 jusqu’à 1527, lorsque objettrouves.jpgFrançois 1er le réunit aux territoires de la Couronne. Depuis la Révolution Française, cette vieille province correspond à peu de chose près au département de l’Allier.  

Depuis une dizaine d’années, la rue du Bourbonnais est aussi la rue des Objets Trouvés ; en effet, elle abrite ce service au n° 65.  Elle part du centre de Vaise, non loin  de la place Valmy, puis oblique à gauche au niveau de la rue de l’Oiselière pour  traverser tout l’arrondissement jusqu’à la pointe de la rue Marietton, au pied de la Duchère.

 

POLASN_1407512_5_apx_470__w_presseocean_.jpg

21:02 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bourbonnais, rue du bourbonnais, objets trouvés, lyon, vaise | |  del.icio.us |

Écrire un commentaire