Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/08/2009

Montgolfier

montgolfier_etienne.jpgDepuis 1855, la rue Pichegru, ouverte sur le terrain des Hospices aux Brotteaux honore les inventeurs des "montgolfières", Joseph (1740-1810) et Etienne (1745-1799) de Montgolfier, nés tous deux à Vidalon les Annonay, douzième et quinzième enfants du fratrie de seize. La première expérimentation eut lieu le 4 juin 1783 à Annony. L'année suivante, deux ascensions mémorables d'aérostats furent expérimentées dans la plaine des Brotteaux en 1784 : l'une, le 19 janvier (entre les rues Dugesclin, Créqui, Vauban, Bugeaud) : Le ballon, parti en face de l’Hôtel Dieu a fini aux Charpennes; l'autre, le 4 juin, (entre les rues Duguesclin, Créqui, Sèze et Bossuet) : le ballon alla cette fois-ci jusqu'à la Duchère. Comme on le remarque, les commissions, dans leur grande précision, n'ont su donner le nom de Montgolfier qu'à une rue quelque peu éloignée du périmètre où eurent lieu les essais.

Au moment de la première ascension, on doutait fort de son succès et de nombreuses épigrammes circulèrent. Le comte de Laurencin, qui devait être du voyage, reçut celui-ci:


montgolfier_joseph.jpgFiers assiégeants du tonnerre
Calmez cotre colère
Eh ! ne voyez-vous pas que Jupiter, tremblant,
Vous demande la paix par son pavillon blanc ?"


L'hiver fort rigoureux avait par ailleurs plusieurs fois failli provoquer l'annulation du vol qui se déroula finalement devant 100 000 lyonnais. Cette première ascension faillit tourner mal pour les voyageurs, trop nombreux du Flesselles.. A l'intérieur, rien que du beau monde : auprès de Joseph Montgolfier, Fontaine, Pilastre de Rozier, le prince Charles de Ligne, le comte d’Anglefort , le comte de Laurencin, le marquis de Dampierre.

Après 12 minutes de vol, une déchirure latérale apparaissant, Pilastre de Rozier lâcha du lest. Un passager affolé noya par erreur le foyer. « Le Flessellles » redescendit très vite et échoua piteusement dans les marécages des Charpennes. La montgolfière à moitié incendiée est irrécupérable : Dans la presse parisienne comme locale, l'événement fut salué (et raillé) par de nombreuses chansons. Cette première expérience lyonnaise valut cependant aux deux frères des lettres de bourgeoisie. Louis XVI anoblit les deux inventeurs et fit frapper une médaille en leur honneur.

Lors de la seconde ascension (celle d'un aérostat nommé le Gustave, en raison de la présence du roi Gustave III de Suède), il n'y eut que deux voyageurs, M.Fleurant et une lyonnaise, Mme Tible, qui fut la première femme dans les airs.

montgolfiere.jpg
démonstration lyonnaise du 19 janvier 1784

Écrire un commentaire