15/02/2010

Jean Larrivé

Jean Baptiste Larrivé (1875-1928) naquit et mourut à Lyon. Successivement élève de l’Ecole des Beaux-arts de Lyon (1896-1897) puis de Paris (1897), il obtint en 1904 le Premier Grand Prix de Rome pour Saint-Jean Baptiste prêchant dans le désert et séjourna à la villa Médicis de 1905 à 1910. Il devint à partir de 1919 le directeur des Beaux-arts de Lyon. Grâce à Louis Sainte-Marie Perrin, qui assurait les travaux  de Fourvière tandis que Bossan séjournait à La Ciotat en raison de son asthme,  Jean Larrivé mena à terme plusieurs sculptures pour la basilique en cours d'achêvement, dont la lutte de Jacob avec l’Ange et celle de Samson et le lion en 1920, qui furent acceptées par la Commission de Fourvière bien que certains  membres eussent été choqués par la nudité des personnages, et l'Ange du Silence et l'Ange à l'épée. Son œuvre la plus connue reste sans doute le Monument aux Morts de Lyon placé depuis 1930 sur l’île-aux-cygnes du parc de la Tête d’or, qu’il était en train de la réaliser lorsqu’il mourut, le 20 mars 1928, et qu’acheva son frère Auguste.

Depuis le 11 février 1929, l’ancienne rue du Bas-Port, à présent parallèle au quai Victor Augagneur, entretient sa mémoire dans le troisième arrondissement de Lyon.

 

52g.jpg
Deux sculptures de Larrivé :  Samson et le Lion & l'Ange au silence (achevé par L.Bertola)
Basilique de Fourvière, Lyon

Commentaires

Merci pour ce site et ces commentaires. Hélène Larrivé

Écrit par : hélène Larrivé | 05/02/2011

Il y a une serie de fresques intéressantes qui font l'angle avec la rue de la VIctoire, je crois qui donnent une idée de l'étape contemporaine des lieux !

Écrit par : FOurs | 10/10/2011

Il y a une serie de fresques intéressantes qui font l'angle avec la rue de la VIctoire, je crois qui donnent une idée de l'étape contemporaine des lieux !

Écrit par : FOurs | 10/10/2011

Où pourrait-on trouver l’œuvre "Jean Baptiste prêchant dans le désert?" et un portrait de Jean Baptiste Larrivé ? Merci d'avance. Hélène Larrivé

Écrit par : Hélène Larrivé | 13/02/2012

Écrire un commentaire