17/09/2009

Suchet (cours)

Louis Gabriel Suchet, duc d'Albuféra, pair de France en 1814, naquit à Lyon, sur la paroisse Saint-Saturnin, le 2 mars 1772. Il fit ses études avec succès à l'Ile Barbe. Destiné à devenir, comme son père, un bon négociant en soieries, il préféra - en vrai et bon romantique - s'enrôler en 1791 dans la cavalerie de la garde nationale de la ville et y servit comme sous-lieutenant. Deux ans plus tard, Suchet était capitaine dans une compagnie franche d'Ardèche. AU siège de Toulon, il commandait un bataillon. Il suivit Buonaparte en Italie, assista aux glorieuses journées de Dego, Rivoli, Castiglione, Bassano, Arcole. Il fut nommé major général de l'armée d'Egypte. On le retrouve à Austerlitz, à Iéna...

430440664.jpg«Si j'avais eu Suchet à la place de Grouchy, je n'aurais pas perdu Waterloo», aurait dit Napoléon, lui aussi emprisonné, mais à Sainte-Hélène : Ne pas perdre Waterloo, de la bouche même de son empereur ... Le plus bel hommage qu'il pût recevoir, en vérité...

Ci-contre, son portrait, par Guérin, visible au musée national du château de Versailles et des Trianon.

 

Suchet mourut le 9 janvier 1826, au château de Montredon, près de Marseille. On l'enterra au Père Lachaise, le 23 janvier 1826, dans le carré napoléonien de ce somptueux cimetière parisien. Il a laissé un manuscrit de ses mémoires : les campagnes en Espagne, qui furent publiés a Paris de 1829 à 1834. A Lyon, ce n'est pas une rue, mais un cours large et rectiligne, pour tout dire assez laid, qui porte son nom. Ce cours traverse la presqu'île dans le quartier fabriqué par l'ingénieur Perrache.

Le cours Suchet se termine par la prison Saint-Paul, qui vient de déménager cette année.

Il fut longtemps le lieu des exécutions matinales, devant la prison. Le 16 août 1894, Santo Casério fut guillotiné devant la prison, coupable d’avoir poignardé le président de la république Sadi Carnot.

Ainsi s'achevèrent bien des légendes, par trop romantiques.

Commentaires

Quelle gueule !
Magnifique, ce Suchet !

Écrit par : Frocard | 17/09/2009

Écrire un commentaire